La démagogie n’a pas qu’un camp, M. Bouchard!

Par Jocelyn Caron

M. Bouchard,

Depuis le début du débat sur la laïcité, vous êtes rapidement devenu l’un des plus intenses pourfendeurs du projet gouvernemental. Vous relevez les affirmations douteuses du gouvernement – parfois avec raison – dès que vous en avez l’occasion. Votre dernière lettre en est le plus récent exemple. Malheureusement, cette lettre est aussi un véritable bréviaire des méthodes que vous reprochez au gouvernement : démagogie et mensonges ne semblent pas vous être étrangers. Lire la suite

La politique extérieure du Québec devant les tangibilités africaines

Par Mourtala Sahla

La politique internationale du Québec, du moins sur le plan opérationnel – entendons par là l’établissement d’une stratégie claire avec les moyens opérationnels pour la mettre en œuvre, – s’est essentiellement dessinée au cours de la seconde moitié du 20e siècle. Depuis la formalisation de relations diplomatiques avec la France en 1961, le Québec a dû conjuguer patience et stratégie pour se distinguer des autres provinces canadiennes et tirer profit du vide juridique caché dans la constitution de 1867. Dans le contexte de la création du « Canada », le Royaume-Uni aura habilement joué le « funambule diplomatique » en évitant consciemment de préciser et partager les pouvoirs respectifs d’Ottawa et des provinces de la Confédération en matière de relations extérieures. Cela permit entre autres à l’Empire britannique d’exercer de facto ce pouvoir sur plusieurs décennies, à tel point qu’il serait hasardeux d’affirmer que le Canada ait disposé d’une diplomatie effective et indépendante jusqu’au début du 20e siècle.

Lire la suite