Les distillateurs de Kool-Aid

Depuis quelques semaines, malgré l’habituel apaisement collectif des vacances, le Québec est de nouveau la proie d’un intense débat sur la question linguistique. Amorcée par une chronique du journaliste Christian Rioux au sujet d’un groupe de rap qui chante en franglais, les Dead Obies, la polémique passionne depuis les élites intellectuelles au point où les camps se sont rapidement reconstitués en remake du récent débat sur la laïcité. Lire la suite